Rapport

« Je marche avec les garçons » : Trajectoires des jeunes vers la violence, miroir des dynamiques de genre à l'échelle de leur société ?

Cette étude confirme ce que la précédente avait déjà démontré : pour beaucoup de jeunes aujourd'hui, les imaginaires de réussite promus par la société traditionnelle, par leurs parents et/ou par l'école, ne répondent pas à leurs attentes et leurs aspirations. Beaucoup de trajectoires vers la violence s'expliquent dans un premier temps par une quête de réponses à leurs questions, de modèles de réussite.

Cette étude confirme ce que la précédente avait déjà démontré : pour beaucoup de jeunes aujourd’hui, les imaginaires de réussite promus par la société traditionnelle, par leurs parents et/ou par l’école, ne répondent pas à leurs attentes et leurs aspirations. Beaucoup de trajectoires vers la violence s’expliquent dans un premier temps par une quête de réponses à leurs questions, de modèles de réussite.

La multiplication et la diversification des modèles et voies vers la réussite promus socialement réduisent les problèmes d’intégration et les risques de marginalisation et, ultimement, les risques que ces jeunes n’adoptent des chemins les positionnant en situation de vulnérabilité. C’est particulièrement le cas chez les jeunes filles qui, entre les modèles traditionnels fortement contraignant ou une valorisation focalisée sur l’apparence physique à l’excès, disposent de peu de modèles en qui se reconnaître et se projeter. De nouveaux modèles, spécifiques au genre, doivent ainsi être promus, favorisant la construction d’identités et de compétences positives autant pour la féminité que pour la masculinité. Pour les jeunes filles une diversification des voies vers le succès possible ; et chez les jeunes hommes, des modèles faisant la promotion d’une masculinité non-violente et libérée des pressions de domination.

Beaucoup d’actions, qu’elles visent spécifiquement les jeunes ou non, peuvent constituer des opportunités de faire la promotion de modèles ou d’imaginaires de réussite alternatifs dans lesquels les jeunes peuvent ainsi se projeter : qu’ils s’agissent d’impliquer des jeunes en créant le lien avec la communauté, de mettre de l’avant des acteurs locaux inspirants (à certaines étapes d’une action ou dans les médias), de valoriser des initiatives et/ou réussite de jeunes dans un domaine connexe, de créer des opportunités de ‘mentorat’, etc. Les actions développées créent-elles et maximisent-elles ces opportunités de créer ou de valoriser de nouveaux modèles de réussite inspirants pour la jeunesse ?